Démystifier le “Cloud Computing”

Écrit le: 10 septembre 2010 | Auteur: | Catégories: cloud, définition | 5 commentaires »

C’est un terme de plus en plus à la mode en informatique. C’est même bien plus que ça, c’est l’avenir. Il n’y a pas vraiment de traduction pour le terme “cloud computing”, mais la plus fidèle est “informatique dans les nuages” où les nuages représentent Internet. Mais qu’est-ce que le “cloud computing” et quels sont ses avantages?

Le “cloud computing” est un terme large qui réfère à l’utilisation de ressources informatique à distance par Internet. Par exemple, Hotmail est une sorte de service utilisant le “cloud computing”.

La théorie est la suivante. Un vendeur de “cloud computing” dispose d’un immense parc de serveur tous en réseau et accessible à partir d’Internet. Un client loue un ou plusieurs serveurs disponibles pour ses propres besoins: un serveur spécialisé, un site web, une application web, des calculs, etc.

En regroupant toutes les ressources informatiques sous un même toit, le vendeur réduit considérablement ses coûts de fonctionnement et d’entretien. Le coût de location du serveur est donc minime (quelques cents par heure). Cela inclut fonctionnement (électricité, local, etc.), entretien (remplacement des composants mécaniques, maintenance préventive, “uptime”, etc.) et sécurité.

L’avantage du locataire est un service clé en main de ressources informatiques. Pour un coût minime, il a accès à des serveurs fiables, entretenus, et très sécuritaires. Il n’a pas besoin de penser à l’informatique, mais seulement à faire fleurir son entreprise.

Le plus gros fournisseur de “cloud computing”, Amazon Web Services, compte plus de 60 000 clients, dont certaines des entreprises les plus reconnues de leur secteur: 3M, Eli Lilly (pharmaceutique), NASA, etc.

Votre entreprise peut aussi utiliser des logiciels qui utilisent le “cloud computing”. Cette spécialisation du “cloud computing” se nomme “Software as a Service” (“SaaS”) ou logiciel comme un service. Ils offrent les mêmes avantages que le “cloud computing” (moindres coûts, entretien, sécurité) mais sous forme de logiciels. L’entretien et les mise à jours sont directement faits par le vendeur du logiciel, le plus souvent sans que vous vous en rendiez compte.

J’espère que le terme “cloud computing” et “SaaS” sont maintenant plus clairs dans votre esprit. Vous serez maintenant en mesure de peser le pour et le contre dans vos prochaines décisions informatiques.


Patientez encore un peu!

Écrit le: 23 juillet 2010 | Auteur: | Catégories: sans catégorie | Aucun commentaire »